Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 09:00

Là ça serait plutôt : quoi mon corps qu'est ce qu'il a mon corps? Y'a quelquechose qui vous plait pas il ne vous revient pas?
Vous l'aurez compris sur la balance c'est moi qui pèse le plus lourd, mais je suis pas non plus le bonhomme Michelin.
Pour mémoire, je fais 1, 65cm et pesais 53kilos quand je me suis mariée il y a 8 ans. Entre temps j'ai fait 2 gros bébés (4,4kg pour 54cm pour l'un, et 3,8kg pour 50cm). Je reconnais que j'ai un bon coup de fourchette mais j'passe pas mon temps à grignoter non plus.
Je suis bonne vivante avec le physique qui va avec. Parce que des fois les filles elles me loupent pas. La Benjamine surtout qui dit que je suis une 'jolie-grosse", pourquoi grosse? La cadette, à qui je dis bonjour tous les matins en ajoutant j'suis grosse, chaque jour me répond que non j'suis pas grosse.
Aujourd'hui, elle n'a pas fait exprès mais elle m'a sorti: "j'ai un pantalon de rando 10 fois trop grand pour moi, il devrait t'aller impec".
Ce midi à la cantoche, la Benjamine passe entre 2 chaises serrées, moi je la suis toute fière de ne pas avoir renversé mon plateau que je tenais d'une main (un exploit). Elle interprète mal ma satisfaction et me dit: t'es contente, t'as réussi à passer entre les 2 chaises comme moi?"
Boum

Bon alors faut que j'assume j'en suis donc à 1,65cm pour 63 kilos. Ok j'pourrais perdre 5 kilos, ce serait plus joli. Mais c'est la catastrophe, tant que ça?
Pour les super photos, faut s'adresser à la Cadette, elle est très douée 

Repost 0
Published by L'Aînée - dans Les gaffes
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 20:00

Aujourd'hui j'étais en formation chez un partenaire pour promouvoir un nouveau produit au drôle de nom : SM. A priori ces initiales inapropriées ne sont venues à l'esprit de personnes, à part nous 3. On n'a pas les idées mal placées mais là tout de même au niveau plan de comm, je pense que ça va être compliqué...
Ca partait mal, je suis arrivée à la convocation avec une demie heure de retard parce que, dans le hall de la boite, le CE organisait un grand jeu et je me suis faite happée par les hôtesses qui ont cru que je faisais partie de la maison. J'ai eu un mal de chien à m'en débarasser, et après avoir remplit leur "reu". Je rigolerais de gagner, ça la foutrait mal, le lot remporté par un concurrent/partenaire pendant la crise!
Bref, quand j'ai atteint la salle, le tour de table était terminé et j'ai bien vu que personne ne m'a cru quand j'ai dit que j'avais eu du mal à passer l'accueil.
A midi, comme à l'accoutumée (et ceux qui me connaissent savent que je ne mens pas...), je dégringole dans l'escalier qui mène au restaurant et me rattrape au bras de la collègue, sans maitriser ma jambe droite partie très très haut. J'ai le chic pour réchauffer l'ambiance, j'vous jure.
A 17h00, fin de la réunion, je me suis tenue à carreau jusque là. Je me lève et là, panique à bord, on ma chipé mon sac pendant la pause. Ma voix commence à grimper dans les aigüs, les regards inquiets et compatissants se tournent vers moi. Quand ma collègue lance: mais cocotte c'est pas ton sac qui pend sur ta chaise, sous ta veste?

C'te honte

Demain, le programme: mise en situation, je crains le pire. Vais au moins essayer de ne rien me casser...

Repost 0
Published by L'Aînée - dans Les gaffes
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 09:00

Je reviens d'une semaine passée à la montagne avec ChériP.
Il m'a fait essayer le snow l'an dernier et depuis je suis devenue une vraie snowboardeuse, sauf que...


Sauf que le snow c'est quand même 'achement dur et que j'accumule les chutes, les bobos et les bleus aux fesses.
Si maintenant les chutes se font un peu plus rares, il y en a une qui est mémorable et que ChériP. a malheureusement loupée.
Je voulais rejoindre ChériP. qui avait détalé comme un lapin dès la sortie du télésiège et j'essayais d'aller vite.
Et là, le snow se plante dans au moins 40 cm de poudreuse, je tombe en avant, fais un rouli-bouli puis suis arrêtée nette, sur le dos, mes jambes et le snow se retrouvant derrière ma tête. Comme si ça ne suffisait pas, toute la neige qui était sur le snow vient se jeter sur mon visage si bien que j'ai cru que j'allais me noyer/m'étouffer.
Ca donne donc une cadette dans une position tout à fait ridicule, morte de rire, se débattant pour ne pas se noyer/s'étouffer et tout ça biensûr, juste sous l'axe du télésiège, histoire que tout le monde en profite. Je suis comme ça, j'aime partager!!

ChériP. qui m'attendait plus bas n'a rien vu, mais avait remarqué qu'il venait de se passer quelque chose de drôle vu la réaction des gens sur le télésiège.
Il a bien ri quand il m'a vue arriver couverte de neige...

Repost 0
Published by La cadette - dans Les gaffes
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 08:45

Nous avons pu constater par nous même en fin de semaine dernière qu'effectivement nous transmettons certaines tares à nos enfants. Et je le prouve!
L'autre jour je vous racontais que j'étais maladroite. Figurez vous qu'à 25 ans d'intervalle mon fils a vécu la même histoire que la mienne.
Démonstration: A 2 ans, en chahutant avec le fils de ma nourrice, j'ai pris une porte battante en plein poire, suis tombée à la renverse et me suis ouvert le front. J'ai toujours une petite marque, façon Harry POTTER, voyez plutôt, à gauche du texte, là c'est moi (arrêtez de vous poiler je vais me vexer)
Vendredi, donc, l'infirmière de l'école m'appelle au boulot, mon fils doit aller aux urgences parce qu'un petit camarade lui a laché la porte battante à la figure et qu'il est tombé, s'est ouvert le front, vous connaissez la suite...Voyez derechef:.
Je fais appel à votre excellent sens de l'observation pour me faire 2 remarques permettant de conclure mon très sérieux article, appuyé sur des faits scientifiques:
- On a bien amélioré les pansements en 25 ans. Il a 3 strips propres, j'ai une énorme compresse et un kilomètre de sparadrap
- La génétique prouve également qu'il a pris ma maladresse (dommage) et la tête à son père (ça compense).

Quand je pense à toutes les gamelles que j'ai prises, ça nous promet quelques heures à l'hopital. Comme dit ma mère: les chiens ne font pas des chats!!!

Repost 0
Published by L'Aïnée - dans Les gaffes
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 11:00

Vous vous rappelez sans doute de cette série de films avec Pierre RICHARD qui nous ont fait hurler de rire quand on était gamins parce que le personnage  n'arrêtait pas de se prendre des gamelles.
Aujourd'hui je le confesse, j'ai un petit côté Pierre RICHARD...
Comme je veux ménager mon effet,  je ne vais vous raconter qu'un seul de mes sketches.
Pour vous situer le personnage, je passe mon temps à riper sur l'angle du trottoir, à buter sur les bosses de la chaussée (vous pensiez que le bitume était plat, vous, que nenni), à glisser quand je suis en talons et que le sol est mouillé  (façon grand écart)...
Ca c'est en temps normal, au quotidien, mes 2 compères dans le rôle de DEPARDIEU adorent.
Ce jour là, l'avant veille de la rentrée des classes de 3ème, je marchais dans la rue avec mon père quand je reçois quelque chose tombé du ciel(merci mon Dieu). Aïe. Le crâne en sang, ça dégouline j'en met partout.
Un passant sur le trottoir d'en face crie à mon père que c'est tombé du 4ème. Mon père, tout à sa colère, m'oublie sur le trottoir et grimpe l'escalier 4 à 4 histoire de faire sa fête au facheux.
La facheuse ne faisait que secouer son balais par la fenêtre, la brosse s'est détachée et est tombée, côté angle en bois, sur ma tête.
Question : quelle chance j'avais de prendre un balais sur la tête en plein Paris???? Au pif: une chance sur un million non?
Nous voilà à la clinique du coin, où on m'explique que j'ai tellement de sang poisseux sur la tête qu'on ne sait plus où est le trou et qu'il va falloir raser (à 2 jours de la rentrée!!!). Je pars en courant en disant que c'est passé, j'ai beaucoup moins mal, ça saigne plus, c'est rien. Mon père arrive à négocier une recherche plus fine de la plaie et je m'en suis tirée avec tous mes cheveux et 4 points et l'infirmière hilare : "Faites attention il pleut des hallebardes"

Repost 0
Published by L'ainée - dans Les gaffes
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 09:00

Il y a quelques jours, ChériP nous propose de passer le WE de Pâques dans les Vosges dans un grand chalet d'un collègue à lui.
On a tous répondu:"Ouaiaiaiaiaiaiaiai". Et chacun y allait de sa petite idée pour un WE réussi:
ChériP apportait l'endroit sur un plateau,
La Cadette et moi pensions à la charlotte et aux crêpes de la Benjamine + raclette + pasta + pinard,
La Benjamine et Ril proposaient des randos à gogo,
Le Séparé était partant aussi et causait d'un rugby filles contre garçons (comment ça on a aucune chance?),
Et les enfants, ravis de passer un WE avec des adultes pas casse-pieds, rêvaient d'oeufs en chocolat éparpillés dans la montagne vosgienne.

Mais hier après midi: pataplouf, le WE tombe à l'eau. La Cadette m'envoie un SMS :"Bon va falloir trouver autre chose pour le WE. Le chalet est dans les Vosges pyrénéennes en fait...huhu"

C'est cloche (je sais j'use et j'abuse des jeux de mots du champ lexical de Pâques).

Tous derrière ChériP et la Cadette qui vont nous trouver encore mieux (à l'aide d'une carte de géo tout de même)
On vous racontera...

Repost 0
Published by L'ainée - dans Les gaffes
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 11:14

On vous l'avait caché jusque là mais la Cadette est frangine avec Gaston LAGAFFE.
Non qu'elle ne travaille pas, perde le courrier en retard ou porte des espadrilles et un col roulé trop court. Mais elle adore les chats et fait tout ce qui lui passe par la tête, comme l'ami Gaston, et ça ne souffre aucun délai.
Donc ce Week-end, elle décide, en début de soirée, de virer son vieux buffet de cuisine qui pèse 1 tonne. La voilà partie sur son palier et elle le tire même dans l'escalier toute seule comme une grande fille, marche après marche.
Sauf que...
Arrivée au demi-palier, elle se retrouve dos au mur, le buffet trop lourd la plaque amoureusement contre le mur et elle ne peut plus bouger. Elle n'a plus le recul suffisant pour s'arque-bouter et tirer ou pousser. Coincée entre le mur et le formica. Passera t-elle la nuit là? Je vous rassure elle n'est pas morte d'épuisement comme une tortue retournée. Non, un voisin hilare allait chercher son courrier et a libéré notre Cadette.
Sa réputation de loufoque est désormais acquise dans l'immeuble.

Repost 0
Published by L'ainée - dans Les gaffes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Ainée et de sa Cadette
  • Le blog de l'Ainée et de sa Cadette
  • : Il était une fois, 2 copines qui s'étaient rencontrées sur leur lieu de travail et qui se marraient bien. Elles ont eu envie de faire rigoler les autres.
  • Contact

Nous: Photos À L'appui